Syrie : Destruction du monastère de Mar Elian, un symbole du dialogue islamo-chrétien

Publié le par Etienne Lozay

21 août 2015 - Le CCFD-Terre Solidaire est bouleversé par l’annonce ce vendredi 21 août de la destruction au bulldozer du Monastère de Mar Elian dans la province de Homs en Syrie par l’organisation de l’Etat Islamique. Ce monastère, partenaire historique du CCFD-Terre Solidaire, est l’un des symboles du dialogue islamo-chrétien dans la région. Lieu d’accueil des réfugiés du conflit syrien, il avait été contraint de cesser ses activités après l’enlèvement par l’organisation de l’EI du Père Jacques Mourad en mai 2015.

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire depuis une vingtaine d’années, le monastère de Mar Elian a longtemps contribué à la stabilisation économique et sociale de la minorité chrétienne en Syrie, tout en promouvant le dialogue avec la majorité musulmane. Il luttait à son échelle contre les mécanismes de repli identitaire. Face à la guerre, Mar Elian s’était attaché à secourir les familles déplacées fuyant les zones de combat. En 2015, avant l’enlèvement du Père Jacques Mourad, le Monastère accueillait des centaines de réfugiés de toutes confessions.

A quelques dizaines de kilomètres de Mar Elian, près de la ville de Nebek, le monastère de Mar Moussa auquel il est affilié, est également menacé par l’avancée de l’organisation de l’Etat islamique. Pour le père Jihad du Monastère de Mar Moussa, joint par téléphone : « Ils [l’organisation de l’EI] font ça partout en Irak, à Palmyre…Ils veulent détruire l’Histoire, les racines, la culture et la civilisation. Ce ne sont pas les musulmans qui luttent contre les chrétiens, c’est un groupe d’ignorants qui veut créer une Syrie faible, déchirée. Les musulmans en sont les premières victimes ». Les personnes présentes à Mar Moussa ont décidé de ne pas partir malgré la menace. « On reste, parce qu’on a vu de l’espoir dans les yeux des chrétiens et des musulmans », ajoute le père Jihad.

Pour le CCFD-Terre Solidaire, il n’est pas possible de rester indifférent : la disparition du monastère de Mar Elian porte gravement atteinte à la diversité et à la richesse culturelle en Syrie et aux tentatives de construction d’un dialogue et d’un véritable vivre ensemble.

Le CCFD-Terre Solidaire continue ses actions de solidarité en Syrie et dans la région aux côtés de ses partenaires.

Publié dans Actualités

Commenter cet article