Tous humains contre la faim

Publié le par Etienne Lozay

 

Pétition : Un alibi climatique au service de l’industrie agroalimentaire !

Signez la pétition

Déjà 11.525 signatures

Signez la pétition

    Partager sur facebook

Un alibi climatique au service de l’industrie agroalimentaire !

Auteur : CCFD - Terre Solidaire

Créé le 09/07/2015  

 

Un alibi climatique au service de l’industrie agroalimentaire

 

La crise écologique majeure que connaît notre planète semble être une nouvelle source de profits pour certains.

 

L’Alliance mondiale pour l’agriculture intelligente face au climat » (GACSA) dont est membre la France, s’est donnée pour objectif de développer une agriculture plus respectueuse de l’environnement et mieux adaptée au changement climatique.

 

Mais, portée par les grands acteurs privés de l’agro-industrie, ainsi que par les pays dotés d’un secteur agro-industriel important, la GACSA sert surtout d’alibi aux décideurs pour ne pas s’engager dans la transformation des modèles de développement agricole et des systèmes alimentaires qui pourtant produisent de la pollution et de la faim !

 

En effet, l’agriculture intensive est la principale responsable des émissions de gaz à effet de serre du secteur agricole. Les cultures d’exportation concurrencent l’agriculture familiale dans l’accès aux ressources naturelles. Enfin, la privatisation de l’accès aux semences et l’obligation de recours aux intrants chimiques créent des situations de dépendance et d’endettement des petits paysans.

 

Voilà pourquoi le CCFD-Terre Solidaire dénonce avec force la GACSA et fait pression sur les leaders politiques afin qu’ils mettent fin à cette initiative !

 

Dans le même temps, le CCFD-Terre Solidaire soutient, partout dans le monde, des projets d’agriculture responsable et pérenne, et d’agroécologie portés par des populations locales, les seuls à même de répondre au double défi faim/climat.

 

Ainsi au Sénégal, où le CCFD-Terre Solidaire finance chaque année la formation d’une centaine de jeunes dans quatre fermes agro-écologiques, dans l’optique de recréer un tissu agricole de qualité et autonome.

 

« Aujourd’hui, il faut redonner à nos jeunes le goût pour une agriculture qui respecte la terre et qui, elle seule, permettra aux communautés rurales de se développer » explique Oumar Ba, le fondateur de ces fermes écoles.

 

En signant notre appel à soutien, vous dénoncez avec nous l’Alliance de fausses solutions que représente la GACSA et vous manifestez votre solidarité avec ceux qui portent, au niveau local, des projets d’agriculture solidaire et pérenne.

Commenter cet article