Solidaire avec les réfugiés : comment se mobiliser ?

Publié le par Etienne Lozay

Vous êtes nombreux à contacter le CCFD-Terre Solidaire suite à l’arrivée actuelle et prochaine de réfugiés, notamment syriens, en France. Vous trouverez ici des réponses à quelques-unes de vos interrogations.

Le CCFD-Terre Solidaire accompagne en effet des associations de migrants en France depuis plus de 40 ans et compte un réseau de militants et de bénévoles très mobilisés pour accompagner migrants, demandeurs d’asile et réfugiés dans leur accueil et leur intégration en France.

Si vous souhaitez héberger un réfugié (et sa famille) chez vous et/ou faire des dons de vêtements ou de matériel

- Hébergement d’une famille de réfugiés :
Le CCFD-Terre Solidaire n’a pas dans ses missions l’accueil et l’hébergement des migrants, demandeurs d’asile et réfugiés.
Le souhait d’héberger une famille de réfugié est très louable et très solidaire. Néanmoins, cela nécessite un vrai travail de préparation et d’accompagnement et ne doit pas être pris à la légère.
Nous vous conseillons donc de vous rapprocher d’associations dont c’est le métier qui ont développé depuis plusieurs années un véritable accompagnement tant des familles d’accueil que des réfugiés eux-mêmes.
Nous vous proposons par exemple l’association JRS Jesuit Refugee Service, qui a développé un réseau d’accueil et d’accompagnement Welcome. Nous leur avons consacré un reportage dans le numéro de Faim et Développement Magazine de juin 2015 consacré aux demandeurs d’asile.
Nous vous invitons également à vous rapprocher de vos paroisses qui, mobilisée suite à l’appel du Pape et de la Conférence des Evêques de France, sauront vous orienter vers des associations et initiatives locales.

- Dons de vêtements et de matériel
Nous vous invitons à vous rapprocher des associations qui reçoivent des dons comme les centres Emmaüs, ou les Cada, les centres d’accueil et d’hébergement des demandeurs d’asile. Les paroisses de vos localités peuvent également être approchés. Nous vous invitons cependant à vous renseigner au préalable sur les besoins des personnes bénéficiaires.

Vous souhaitez faire un don à des associations qui agissent pour les réfugiés :


Grâce aux dons que vous pouvez faire au CCFD-Terre Solidaire, notre association appuie des associations locales qui accompagnent les réfugiés syriens tout au long de leur parcours depuis leur pays d’origine, la Syrie, et dans les pays voisins, jusqu’en France, en passant par les pays de transit comme la Serbie.

Accueil de familles déplacées par le conflit au monastère de Mar Moussa en Syrie
• Plus de 4 millions de Syriens ont été contraints de fuir leur pays depuis le début de la guerre il y a plus de 4 ans.
• 95% des réfugiés syriens sont dans les pays voisins de la Syrie, Turquie, Liban et Jordanie.
• Plus de 7,6 millions de Syriens sont déplacés internes et plus de 12,2 millions de personnes en Syrie ont besoin d’une aide humanitaire.
• La moitié de la population syrienne est désormais réfugiée, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du pays.

Soutien aux associations qui travaillent en Syrie
Depuis 1982, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans de nombreux domaines à travers toute la Syrie.
Parmi les initiatives que nous soutenons :

Les Gardiens de l’enfance  : membre du Mouvement syrien pour la non-violence, ce réseau gère des programmes de formation à l’enseignement dans des situations d’urgence, des centres socio-éducatifs dans plusieurs régions syriennes, basé sur des principes éducatifs de tolérance et de paix.

Le monastère de Mar Moussa œuvre pour le vivre ensemble et distribue une aide d’urgence aux habitants de la ville voisine et aux personnes déplacées.

L4S développe un projet de micro ferme pour assurer la sécurité alimentaire d’un quartier semi assiégé de la banlieue Damas.

Soutien aux associations qui travaillent au Liban avec les réfugiés syriens
Au Liban qui accueille plus d’1,5 million de réfugiés syriens (25% de la population), les partenaires du CCFD-Terre Solidaire développent des projets pour améliorer les conditions de vie des réfugiés syriens mais également pour améliorer les relations avec la communauté hôte :

Alphabet pour une éducation alternative a créé 10 écoles sous les tentes dans les camps de réfugiés libanais.

Alwan met en place des ateliers d’art thérapie pendant lesquels les enfants réfugiés syriens expriment leur souffrance et leur traumatisme liés à la guerre et à l’exil.

• Le Mouvement Social Lebanon, Fair Trade Lebanon et Mada agissent ensemble pour améliorer les conditions de vie des populations hôtes et des populations réfugiées.


Soutien aux associations qui travaillent dans les pays de transit

En Serbie, plus de 29 000 réfugiés sont arrivés en juillet et plus encore en août pour aller plus au nord en Europe. A l’exception d’un seul centre d’accueil à la frontière sud avec la Macédoine qui fournit une aide d’urgence, ils trouvent des abris dans des points de repos informels (parc près de la gare des bus à Belgrade, usine de briques abandonnée à Subotica, parcs publics à Kanjiza).

Dans tous ces lieux, l’eau, l’hygiène, les douches et les toilettes, les vêtements et les sacs de couchage sont des problèmes urgents auxquels les volontaires de Groupe 484, association serbe d’aide aux réfugiés et demandeurs d’asile, essaient de répondre. Groupe 484, fournit une aide humanitaire, soutien matériel, aide légale, assistance psycho-sociale, accompagnement des mineurs isolés, etc.

Soutien à des associations qui travaillent en France
Le CCFD-Terre Solidaire, à travers le Programme Migrants, accompagne plus de 30 associations de migrants ou d’appui aux migrants. Le CCFD-Terre Solidaire soutient notamment la Plate-Forme Service Migrants dans le Nord-Pas de Calais qui accompagne les associations locales et apportent une aide d’urgence aux migrants et demandeurs d’asile présents dans la région.
Sur la question spécifique des réfugiés syriens, le CCFD-Terre Solidaire soutient Revivre, une association française qui accompagne les demandeurs d’asile syriens dans leurs démarches administratives pour obtenir le statut de réfugié.

Vous souhaitez vous impliquer « autrement » :

La situation des réfugiés et plus largement des migrants fait aujourd’hui l’objet de nombreuses prises de positions tant au plan politique que médiatique. Beaucoup d’idées reçues et de préjugés sont véhiculés et aujourd’hui, un vrai travail d’information est nécessaire.
Si vous souhaitez vous engager en organisant des espaces de débat, des expositions ou des soirées de sensibilisation, nous vous encourageons à vous rapprocher des équipes locales près de chez vous, des délégations diocésaines du CCFD-Terre Solidaire ou à rejoindre le réseau thématique Migrations du CCFD-Terre Solidaire qui rassemble les bénévoles mobilisés sur cette question.
De nombreux outils existent pour lutter contre les préjugés sur les migrants et réfugiés. Le CCFD-Terre Solidaire et Ritimo ont notamment construit ensemble une exposition : « Halte aux préjugés sur les migrations », disponible en ligne.

Publié dans migrations

Commenter cet article