TOC TOC : prends-en de la graine !

Publié le par Etienne Lozay

Une drôle de vidéo contre le monopole des semences industrielles. Et pour signer l'appel à soutien, c'est sur http://libertepourlespaysans.org !

 

Aux côtés d’Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières, vous pouvez agir pour protéger la liberté et l’autonomie des paysans du Sud.

//libertepourlespaysans.org/app/uploads/sites/2/2015/11/dessin-1-grand.png

Depuis toujours, les paysans conservent, utilisent et échangent les semences dites « paysannes », c’est-à-dire issues de leurs propres récoltes. Cette pratique ancestrale garantit l'indépendance financière et l’autonomie des paysans, de leur famille et de leur communauté. Elle contribue aussi à la protection de la biodiversité et à la sécurité alimentaire de la planète toute entière. Nous sommes donc tous concernés.

 

//libertepourlespaysans.org/app/uploads/sites/2/2015/11/dessin-2-grand.png

Problème : les sociétés semencières internationales font pression sur les états du Sud et imposent, au nom de leurs seuls profits, des changements législatifs répressifs. L’utilisation des semences paysannes serait alors régulée à la faveur des semences industrielles modifiées. Or celles-ci coûtent cher et ne peuvent être ni réutilisées, ni échangées ni vendues. Elles contraignent aussi les paysans à utiliser d'avantage d’engrais et de pesticides.

 

//libertepourlespaysans.org/app/uploads/sites/2/2015/11/bd3.png

Aux yeux de la loi, ceux qui continueraient à utiliser des semences paysannes seraient donc purement et simplement considérés comme des délinquants. Selon les pays, les peines encourues seraient plus ou moins lourdes. Mais le vrai danger relève surtout de la paupérisation annoncée des communautés paysannes déjà vulnérabilisées, de l’insécurité alimentaire généralisée et de la réduction du patrimoine génétique de notre planète.

Commenter cet article