Valeria Chiavetta partenaire pour la campagne carême en Normandie

Publié le par Etienne Lozay

 

 
Valeria Chiavetta sera notre partenaire pour la campagne carême 2017 en Normandie. Elle vient d’Argentine de la région de Mendoza, elle a 40 ans et mère de deux enfants. Elle est titulaire d’une licence de travailleur social et possède un master en analyse institutionnelle des pratiques sociales.
Elle représente la FEC (Fundación Ecuménica de Cuyo) dans la quelle elle est la présidente, la coordinatrice nationale du Programme “Mercosur Social et Solidaire” et la coordinatrice du projet Migrants

 

 

Quel est l’intitulé des projets portés par l’organisation
Projet d’intégration communautaire des migrants à Mendoza
Programme Mercosur Social et Solidaire
 
Quelles sont vos responsabilités relativement à ces projets ?
 
Sur le projet Migrants, mon travail consiste à la coordination de l’équipe salariée, je suis chargée des articulations et les partenariats avec les autres organisations au niveau local, national et regional. Je participe aux activités liées au projet.
 
Quant au projet Mercosur Social et Solidaire, je suis la coordinatrice nationale pour l’Argentine. Notre organisation fait partie des 16 ONG de la plateforme qui travaillent sur les questions liées aux femmes et à la jeunesse.
 
Vos projets sont soutenus par le CCFD-Terre Solidaire, ou sont ils localisés ?
Les projets territoriaux se déroulent dans deux départements de Mendoza, en Ugarteche, Luján de Cuyo, localité rurale et en Belgrano, Guaymallen comunidad urbana.
Pour le programme Mercosur les actions locales se réalisent dans le Resguardo Las Heras. Par ailleurs, il y a des actions qui ont un caractère national et régional.
 
Brièvement, décrivez le principal projet sur lequel vous êtes investie :
 
Projet migrants : Notre projet consiste à travailler pour la reconnaissance des droits de la population migrante –principalement Bolivienne- mais aussi des autres pays limitrophes à deux niveaux simultanément :
- D’un côté, nous renforçons et approfondissons le travail en réseau tant au niveau provincial, national et regional, avec pour objectif de renforcer notre impact sur les politiques publiques qui rendent visible et rendent posible le fait de migrer comme un droit humain. Au niveau provincial, nous consolidons la mise en place d’un comité local qui s’articule avec le réseau national de leaders migrants. Au niveau regional, nous participons de manière active et proposante à l’espace sans frontière.
- D’un autre côté, au niveau territorial, nous expérimentons des expériences de participation communautaires qui renforcent l’intégration et les rencontres interculturelles de groupes de migrants. On réalise un accompagnement et on apporte des conseils socio-juridique pour les migrants. Nous faisons aussi de la formation et sensibilisons les organismes publics aux lois sur les migrations ainsi qu’aux droits des personnes migrantes.
 
Qui sont les beneficiaires ?
Personnes migrantes de pays limitrophes. Leaders migrants. Femmes migrantes.
 
Concrètement, en quoi consiste votre travail ?
- Coordonner le projet, réaliser un suivi des actions, permettre l’évaluation des procédés mis en oeuvre. 
- Travailler en partenariat, construire des articulations avec d’autres organisations et institutions publiques.
- Gérer l’équipe salariée.
 
Est-ce que vous connaissez le réseau de volontaires du CCFD-Terre Solidaire : ses missions, son organisation, son action ici en France ?
J’ai partagé quelques échanges et rencontres interractifs au moment de la préparation du voyage en Argentine.
 
Autour de quels thèmes pouvez-vous apporter un témoignage ?
L’experience des migrants dans le pays et la región. La situation migratoire et les droits des personnes migrantes dans le pays et à Mendoza.
Notre expérience de travail d’accompagnement à la population migrante : l’expérience interculturelle, le travail sur le territoire et l’articulation en réseau.
 
Qu’attendez-vous de votre séjour en France ?
Sensibiliser le groupe de bénévoles à la réalité migratoire de mon pays. Partager des expériences de vies de travail et d’engagment au service de la défence des droits humains – en particulier des migrants. J’aimerais aussi savoir ce que fait le CCFD-Terre Solidaire auprès de la population migrante et participer à quelques actions à destination des personnes migrantes en France. 
 
Qui souhaiteriez-vous rencontrer en particulier en France (préciser le type d’organisme et le public) ?
Type de public : jeunes, femmes, étudiants, migrants, organisations de base

Publié dans Carême 2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Leroy Jean-Marie 28/01/2017 14:00

Il y a des progrès, nous avons la photo du partenaire du CCFD Terre Solidaire qui vient en Normandie.