Attaque d’un Paradis Fiscal au Coeur de Paris

Publié le par Etienne Lozay

 

 

 

Mercredi 10 avril, le collectif « Sauvons les riches » a pris d’assaut l’opérateur d’affaires de Cahuzac : Reyl France, situé avenue Georges V à Paris. Une action choc contre l’exil et la fraude fiscale qui intervient une semaine après les aveux de l’ex-ministre de du budget.

L’enquête d’un détective

L’opération de Sauvons les Riches aura été, jusqu’au dernier moment, un secret de polichinelle. Même à 12h30, heure à laquelle était fixé le rendez-vous à Franklin Roosevelt, personne à part les organisateurs ne savait où le collectif allait frapper. Ma seule piste : le détecteur d’exil fiscal d’un militant qui pointait vers l’ouest. Curieux…

Après une bonne demi-heure de suspens, j’apprends que la cible sera Reyl France. Plus qu’une banque, un opérateur d’affaires facilitant le transfert de comptes à l’étranger. Une boite qui a beaucoup fait parler d’elle ces derniers jours, car c’est bien l’entreprise Reyl France qui a permis à l’ex-ministre du Budget – Jérôme Cahuzac – de transférer ses comptes à l’étranger.

Une fois l’immeuble envahi, la tâche des militants s’est résumée à débrancher toutes les connectiques facilitant la télécommunication dans l’entreprise : fax, téléphones, ordinateurs. Il était urgent, d’après le collectif, de « débrancher le coeur du réacteur de la délinquance financière ». Une belle action qui s’est – sans surprise – soldée par un deuxième assaut dans l’immeuble, mais cette fois de la part des forces de l’ordre. La lose…

Au final, après un mal-entendu concernant de supposées dégradations dans le bâtiment, tout le monde a réussi à quitter les lieux suite à un simple contrôle d’identité (auquel les journalistes n’ont pas échappé).

Les mesures de François Hollande

Le jour même, le président François Hollande, lors d’une allocution télévisée, annonçait que le gouvernement allait prendre des mesures draconiennes pour lutter contre la délinquance économique et financière qui ronge la France. On attend les résultats…

Les engagements du gouvernement

  • Création d’une haute autorité indépendante chargée de contrôler les déclarations de patrimoine et d’intérêts des membres du gouvernement, des parlementaires, des responsables des grands exécutifs locaux et des dirigeants des grandes administrations.
  • Proposition d’interdiction de cumul de mandat parlementaire avec certaines activités professionnelles pour lutter contre tout conflit d’intérêt.
  • Création d’un parquet financier de compétence nationale pour agir sur les affaires de corruption et de fraude fiscale.
  • Création d’un office central de lutte contre la fraude et la corruption.
  • Renforcement des sanctions en matière de fraude fiscale. Inéligibilité temporaire voire définitive après condamnation pour les élus de la république.
  • Obligation pour les banques de rendre public et ce chaque année la liste de toutes leurs filiales à l’international afin de court-circuiter la dissimulation des transactions effectuées dans les paradis fiscaux.
  • Chaque année, une sorte de « liste noire » des paradis fiscaux sera établie par la France

 

Thibault Pomares.

 

Des liens :

  • Le site de Reyl (si vous voulez envoyer vos ronds à l’étranger tant qu’il est temps)

Publié dans Actualités

Commenter cet article