CATASTROPHE AUX PHILIPPINES

Publié le par Etienne Lozay

 

Des nouvelles en direct du terrain !

Notre partenaire KASAPI fait l'état des lieux des ravages causés par le typhon Haiyan dans les îles de Palawan et de Coron. On y voit comment la communauté de Tagbanua, un des plus anciens groupes ethniques des Philippines, s'organise pour faire face à cette terrible catastrophe naturelle.

Aidez le CCFD-Terre Solidaire à sensibiliser le grand public en partageant ces images ! Merci pour votre soutien !

 

  Les enfants et bébés en âge d'être allaités sont auscultés lorsque la communauté se réunit.  

 

Arrivée sur l'île de Coron aux Palawan, dans le domaine ancestral de Tagbanua. De grands arbres, bambous et arbres fruitiers sont déracinés et d'ores et déjà morts une semaine après le passage du typhon. La zone à travers laquelle nous marchons est de couleur marron et sèche. 

 


Une des maisons dévastées des Tagbanua à Cabugao dans l'île de Coron. Plusieurs maisons ont leur toit ou des murs détruits par la chute des arbres. Le rapport de la mairie fait état de 255 maisons partiellement endommagées et de 294 totalement détruites.
 

 


Toujours les ravages du typhon dans les photos qui suivent, ici dans la zone de Pobliacion...

 

À Coron Island Palawan

 

À Coron Island Palawan

 

À Coron Island Palawan

 

Les arbres arrachés du sol sont légions à cette endroit. La plupart produisaient des noix de cajou. Les Tagbanuas tirent une grande partie de leurs revenus de la culture des noix de cajou, les pertes sont considérables.

Une habitation de fortune...



La vie continue malgré les ravages du typhon.



Priorité aux enfants et aux plus vulnérables

 



L'assemblée des habitants explique comment l'état du terrain pénalise et retarde l'arrivée des aides. Il est essentiel de bien évaluer les besoins et contraintes de chacun pour une action efficace.



Chaque habitant participe aux décisions



L'assemblée se met au travail et commence à évaluer les besoins de chacun pour organiser la reconstruction.


 

 

 

 

 

 


Publié dans Actualités

Commenter cet article