DOMFRONT : Emission en direct sur France 2, dimanche 6 avril, messe télévisée à l'église Saint Julien

Publié le par Etienne Lozay


Dimanche 6 avril, les caméras de France 2 investiront l'église Saint Julien à l'occasion d'une messe télévisée en direct, dans le cadre de l'émission Le jour du seigneur.


De mémoire de curé, on n'avait jamais vu ça. Une messe télévisée à Domfront, en l'église Saint-Julien, diffusée en France et en Belgique et visionnée par 800 000 téléspectateurs.


Une messe en direct


Dimanche 6 avril, Domfront sera sous le feu des projecteurs avec la retransmission, en direct, de la messe célébrée en l'église Saint Julien dans l'émission Le jour du seigneur, sur France 2. Un véritable événement à l'échelle de la commune. L'abbé Gérard Boisgontier ne cache pas sa satisfaction. « Nous sommes heureux de faire découvrir la richesse de Saint Julien. Dès que l'on a annoncé la messe télévisée, on a ressenti l'enthousiasme des gens ».
L'abbé Gérard Boisgontier devant le Christ Pantocrator de l'église Saint Julien.
« On venait de renoncer »
Un long chemin a été parcouru avant que la messe télévisée ne devienne réalité. Tout commence en mars 2013, alors que Saint Julien n'est pas encore rouverte au public. « Le président du CCFD Terre solidaire Jean-Marie Leroy nous a demandés si l'on était intéressé par la messe télévisée. Après un vote, 19 personnes sur 20 ont trouvé que c'était une bonne idée », raconte l'abbé Gérard Boisgontier. Les membres du conseil pastoral déposent alors un dossier auprès de l'émission, mais pendant de longs mois, pas de réponse. « On pensait que notre dossier n'avait pas été retenu, on venait de renoncer. Et c'est là que le responsable du Jour du Seigneur m'a appelé », poursuit l'abbé de la paroisse Saint Sauveur en Domfrontais.
Comme lors de la réouverture de l'église, Saint Julien devrait afficher complet dimanche 6 avril à l'occasion de la messe télévisée (photo d'archives). Après avoir demandé de nombreux formulaires, dans le but de présenter la ville et la paroisse, France Télévisions envoie sa conseillère-programmes pour élaborer le déroulement de la messe.
47 minutes
Tout doit être prêt pour le jour J. « Il faut que tout rentre en 47 minutes : on doit prendre l'antenne à 10 h 45 et la rendre à 11 h 32 », explique Gérard Boisgontier.
Mardi dernier, cinq techniciens ont étudié la disposition des lieux, la mise en place des micros et lumières. Deux jours avant la messe, cinq camions (régie, parabole, matériel, groupe électrogène...) et 30 personnes seront dépêchés à Domfront.
Fausse messe
Samedi 5 avril, une répétition aura lieu de 14 h à 18 h en présence de tous les “acteurs” de la messe. « On fera même une fausse messe », prévient l'abbé Boisgontier, qui célébrera l'office religieux en direct. A cette occasion, un jeune prédicateur, Guillaume Lepesqueux, viendra de Paris. « Dimanche 6 avril, à 9 h, nous ferons les derniers réglages. Mais tous ceux qui veulent assister à la messe doivent venir pour 10 h, car des consignes leur seront données », précise Gérard Boisgontier.
« Relancer la dynamique »
Ce jour-là, pas de place pour l'improvisation. « Il faudra définir les responsables de chaque partie de la messe ; c'est un travail auquel nous ne sommes pas habitués. Avec la TV, il faut faire le minimum d'erreurs», confie le curé de la paroisse, qui attend au moins 500 personnes sur les bancs de l'église le jour J.
L'abbé Boisgontier espère que cette exposition médiatique contribuera à « relancer et entretenir la dynamique pour la suite des travaux, qui n'en sont qu'à la moitié. Ceux qui ont été réalisés ont permis la réouverture de Saint Julien, mais il serait bien de terminer la restauration ».
Pratique : retransmission de l'émission dimanche 6 avril, 10 h 45 sur France 2. Possibilité de voir l'émission en replay sur le site internet de France Télévision “Le Pluzz”à l'adresse www.pluzz.francetv.fr, rubrique « Autre ».
Valentin Biret

Publié dans Carême 2014

Commenter cet article

Bernard GAUTIER 06/04/2014 09:49


J'habite l'agglomération rouennaise, mais étant originaire de l'Orne et ancien pensionnaire de l'école du Sacré Coeur de Domfront, j'ai vouhaité relayer les publications relatives à la
retransmission de la messe de l'église Saint-Julien ce jour sur France 2. l'hébergeur de mon site, le nouvel observateur, m'a censuré pour le motif suivant :


. Le motif de retrait de votre participation est : Prosélytisme religieux La charte du site n’autorise pas les contenus (textes, images, vidéos) publiés à des fins de prosélytisme religieux ou
sectaire. Il est autorisé de débattre autour des religions, d’en donner des appréciations positives ou de revendiquer son appartenance à un mouvement religieux. En revanche il n’est pas permis de
conseiller de façon insistante de rejoindre un mouvement, ou de fournir des indications précises permettant de le faire ou de tenter de convaincre les autres utilisateurs des bénéfices de sa
religion. Cordialement, L’équipe de modération