Faut-il avoir peur des jeunes catholiques ? à propos de l'article du N Obs : Plongée dans la galaxie "catho-réac-décomplexée"

Publié le par Etienne Lozay

http://www.lavie.fr/img/2013/logo.png

Surnommés les "Veilleurs", des milliers de jeunes se sont rassemblés plusieurs soirs de suite en avril sur la pelouse des Invalides à Paris pour protester contre le projet de mariage pour tous ( © image prise sur le compte Facebook du collectif)
       
Surnommés les "Veilleurs", des milliers de jeunes se sont rassemblés plusieurs soirs de suite en avril sur la pelouse des Invalides à Paris pour protester contre le projet de mariage pour tous ( © image prise sur le compte Facebook du collectif)

C'est un article du nouvelobs.com consacré à « la galaxie catho réac décomplexée » qui a particulièrement fait parler de lui dans les réseaux chrétiens cette semaine. Il brosse un portrait sans concession de la jeune génération de catholiques mobilisée contre le mariage pour tous, "qui marie traditionnalisme et culture geek". Pour la journaliste du Nouvel Observateur, "une nouvelle génération catho à la tête haute, grisée par la découverte de la militance, est née, très éloignée de la pudique discrétion de ses aînés (...) Ultralégitimistes, papophiles voire papolâtres, ils vomissent la génération 68, véritable figure repoussoir, coupable à leurs yeux de la déliquescence de l'Eglise", écrit-elle, qualifiant le mouvement des veilleurs de "résistants Gandhi style, plus déterminés que jamais à défendre leur France immuable. Et, derrière la famille traditionnelle, leur famille, l'Eglise. ». 

Elle se penche aussi sur les soirées d'un collectif de blogueurs, la Fraternité des amis de Saint Médard (la FASM, un nom qui fait référence au patron des brasseurs de bière), des réunions informelles et ouvertes à tous où l’on trouve des blogueurs catholiques engagés mais aussi des étudiants de tous bords, catholiques ou non, des journalistes et des jeunes pros et affirme : « Sous l'égide de Mgr Giraud, chargé des communications sociales, un collectif tout à fait confidentiel, sans site ni page internet, baptisé la Fraternité des Amis de Saint Médard, se réunit tous les deux mois pour faire le point sur les initiatives. Fer de lance de la communication web de l'Eglise, il rassemble les 100 twittos et blogueurs cathos les plus suivis. »

Les répliques n’ont pas tardé, souvent humoristiques, pointant les erreurs de l’article concerné : le paragraphe sur les blogueurs en regroupe 7 en quelques lignes. On peut lire sur le blog Thomas More : « Pour ceux que cela intéresse, je me contenterai de rappeler que la FASM a un site, une page Facebook et un compte twitter. Pour le reste, ami journaliste Google est ton ami… Pour avoir été du mémorable congrès fondateur à Lille, à l’occasion des premiers États généraux du christianisme (grand rassemblement de catho réac’ s’il en est) (NDLR : les Etats généraux du christianisme sont organisés depuis trois ans par la Vie pour promouvoir le débat entre chrétiens et avec la société) et de quelques autres réunions par la suite, je peux vous assurer que ces réunions rassemblent [attention SCOOP] des cathos (mais pas que d’ailleurs). En fait, c’est cela qui gêne… et tant mieux ! Le bon catho est (un catho mort zombie) pas catho. ».

A noter aussi, un faux communiqué de presse du blogueur PEG qui tourne en dérision l’idée selon laquelle il faudrait avoir peur de la nouvelle génération de catholiques militants : « Las! Notre projet de noyautage de la Gueuse pour la renverser et instaurer une théocratie dirigée de main de fer par notre Papesse Frigide Ière a été mis bas par le travail consciencieux d’un journaliste aguerri! Las! »

Néanmoins, l’article du Nouvel Observateur fait écho à l’idée selon laquelle une partie de la jeune génération de catholiques se serait radicalisée et droitisée. La Vie s’est aussi penchée sur la question dans son dossier « Un mai 68 de droite ? » (Edition n° 3531 datée du 2 mai 2013). « Ainsi, pour Christophe Bourseiller, maître de conférences à Sciences Po, spécialiste des extrêmes en politique, il s'agit surtout "d'un mouvement inédit, de fond, de la droite française, contre une décision qui lui semble inique. Un tel phénomène ne saurait être réduit aux manoeuvres groupusculaires de l'extrême droite, tout comme les manifestations de salariés, d'étudiants ou de syndicalistes ne sauraient être assimilées aux débordements de certains groupes d'extrême gauche". "Une génération de chefs scouts s’empare de l’espace public", s’enflamme Hervé Mariton. Selon lui, l’UMP doit faire une offre claire sur la politique familiale si elle veut séduire en 2017. Surtout, si elle veut plaire aux catholiques…, écrit la journaliste Olivia Elkaïm. Car ce mouvement signe leur retour. "Le catholicisme se régénère à travers la génération des 20-40 ans, qui portent des valeurs fondées sur la famille, et un point de vue sur la condition humaine", explique Jean-Pierre Rioux. Le fait que le pouvoir socialiste ait la tentation de placer les chrétiens hors du débat public les encourage sans doute à s’affirmer d’autant plus. »

Jean-Claude Guillebaud, journaliste, écrivain et essayiste, met quant à lui en garde contre les amalgames sur la jeune génération : « La grande presse aura mis beaucoup de temps à s’apercevoir que les jeunes qui participaient à la Manif pour tous n’étaient pas réductibles à des groupuscules d’extrême droite ou à une mouvance "tradi". Certains l’étaient, certes, mais ils n’étaient pas – et de loin – les plus nombreux. La plupart des autres étaient bien plus difficilement classables. Et valaient d’être pris en compte avec générosité (…) Pour ce qui me concerne, c’est par le truchement des livres que je découvre, presque chaque semaine, de jeunes auteurs chrétiens qui échappent à nos anciennes catégories (gauche, droite, progressistes, etc.)."

Publié dans Actualités

Commenter cet article