Fiche Partenaire : ECHOPPE

Publié le par Etienne Lozay


Nom de l'acteur : ECHOPPE ECHANGE POUR L'ORGANISATION ET LA PROMOTION DES PETITS ENTREPRENEURS

Informations relatives à l'organisme : Echoppe-Togo est né en 2006 d'un processus d'autonomisation engagé par les salariés et militants togolais qui portaient au Togo le projet de l'ONG françaises Echoppe. Le programme d'appui aux femmes en situation d'extrême pauvreté est en cours depuis le début des années 1990. L'autonomisation affirmée en douceur en 2006 (à la différence du Bénin ou la séparation s'est produite violement en 2003) a permis à Echoppe Togo de mettre en place des mécanismes standards de gouvernance et un fonctionnement normalisé. Le processus d'autonomisation a permis a aux équipes de commencer à relever le vrai défi institutionnel qui est celui de la véritable participation des femmes « ex-bénéficiaires » à la gouvernance de l'association et au financement du fonds de microcrédit. Il semble que ce défi soit en passe d'être réalisé.

Missions et objectifs :

Histoire et perspective : Le CCFD est un partenaire de longue date d'Echoppe, en France, au Togo et au Bénin. En France, le CCFD a financé en 1995 l'ouverture à Paris d'une boutique de commerce équitable avec le réseau Artisans du Soleil. Au Bénin, Echoppe a été un acteur du Programme de Développement Urbain (PPDU) jusqu'en 2002. A partir de 2003, le CCFD a soutenu les démarches d'autonomisation engagées par les équipes locales, ce qui a crée bien sur de fortes tensions avec Echoppe France. Le CCFD avait repris des relations de partenariat avec Echoppe Togo en 2005 pour une période limitée afin de leur permettre de se stabiliser et mettre en place les conditions de leur pérennité après de longues années de gestion ''maladroite'' par Echoppe France. Pour le moment, le CCFD estime qu'Echoppe Togo a mis en oeuvre la plupart des recommandations faites par notre consultant qui suit de près ce partenaire. Début 2010, un bilan institutionnel a été effectué pour déterminer la nature et l'ampleur de notre soutien pour les années 2010 et 2011. Une étude d'impact devra être menée ultérieurement. Ce bilan fait ressortir qu'Echoppe Togo a nettement amélioré la couverture financière des projets sociaux grâce à l'augmentation du fonds de crédits et à la rationalisation du mode de fonctionnement mais qu'il existe toujours un gap structurel d'environ 10 000 € qui est couvert par les subventions du CCFD. Echoppe est donc en train de mettre en place une stratégie globale qui passe par la reconnaissance d'Echoppe Togo comme institution de micro finance par le Ministère des Finances. Alors qu'Echoppe développait un programme lourd d'accompagnement social sur la base d'une succession de petits crédits aux femmes, cette réforme permettra à Echoppe de développer les prêts plus importants lorsque leurs bénéficiaires auront acquis la capacité de mener des projets économiques plus importants. Jusque là, ces femmes étaient orientées vers une COOPEC indépendantes. Dans le cadre d'un appui à la pérennité d'Echoppe Togo, le CCFD a intérêt à encore renforcer le fonds de crédit pour que notre partenaire développe cette stratégie qui lui fournira les moyens financiers de son autonomie.

Publié dans Careme 2012

Commenter cet article