Sondage (Pelerin) : pour qui votent les catholiques ?

Publié le par Etienne Lozay

Sondage : pour qui votent les catholiques ?

Nicolas Sarkozy, François Hollande, François Bayrou, Marine Le Pen et les autres... Qui est le candidat préféré des catholiques et quels seront les dossiers qui comptent au moment de déposer le bulletin dans l'urne ? Sondage exclusif Pèlerin en partenariat avec le Centre Sèvres-Facultés jésuites des Paris.

 

Les principaux enseignements du sondage avec le Père François Boëdec, jésuite Directeur du département d'éthique publique du  Centre Sèvres - Facultés jésuites de Paris

1. Le score étonnant du Président

L'ancrage à droite du vote catholique n'est pas vraiment une nouveauté, même s'il a tendance à s'accentuer. Ce qui peut, en revanche, étonner, c'est le « score » du Président sortant : 33 % d'intentions de vote de l'ensemble des catholiques au premier tour, c'est nettement plus que la moyenne des Français. Ce résultat reflète sans doute moins l'adhésion à un homme qu'à un système de valeurs.

Les catholiques sont attachés à une histoire, à une tradition, à des institutions, à une stabilité de la société - à une certaine conception de la laïcité aussi - que la droite leur semble mieux incarner que la gauche. 

Dans la période compliquée que nous vivons, leur réflexe est de penser qu'il est sans doute aventureux de changer de capitaine au milieu du gué.

 

Sondage : pour qui votent les catholiques ?
View more presentations from pelerincom

2. Des préoccupations communes à tous les Français

Les catholiques partagent les mêmes préoccupations que l'ensemble des Français : défense de l'emploi, du pouvoir d'achat, réduction des inégalités... C'est le signe qu'ils sont bien dans cette société-là. Ils ne vivent pas dans un monde à part. 

3. Des catholiques tentés par le Front national

Marine Le Pen fait moins peur que son père et son discours semble rassembler une partie de ceux qui ne se reconnaissent plus dans la droite classique. Beaucoup de catholiques disent ainsi leur sentiment de ne pas être entendus.

Les questions de l'identité de la France, de l'avenir de notre pays dans l'Europe, de la place de l'islam - de vrais enjeux - pèsent ici d'un grand poids. Ces questions qui travaillent la société française dans son ensemble interrogent aussi les catholiques. D'où l'importance d'en débattre. 

Il demeure donc important que l'Église, fidèle à la tradition d'ouverture qu'elle porte et qu'elle défend, rappelle que des discours qui prônent l'exclusion - loin d'aider au règlement des problèmes - sont dangereux pour le corps social et la qualité du vivre ensemble. 

4. La faiblesse du vote centriste

On aurait pu penser, en effet, que les catholiques se retrouveraient davantage chez François Bayrou, lui-même catholique pratiquant revendiqué. Mais sa volonté de s'émanciper de la droite a déconcerté l'électorat « démocrate chrétien » de centre droit.

De l'autre côté, les catholiques de centre gauche se retrouvent sans trop de problèmes en François Hollande. Mais les choses peuvent encore changer... 

Les chrétiens & la politque 6738

Les catholiques et la politique : dossier spécial de 33 pages, Pèlerin n°6738 du 19/01/12

→ Sondage exclusif TNS-Sofres, réalisé pour Pèlerin et le Centre Sèvres - Facultés jésuites de Paris : Pour qui votent les catholiques ? 

■ Les enjeux politiques vus par les chrétiens
→ L'Église a-t-elle un programme ? Si l’Église prend la parole dans le débat public, elle se refuse à donner des consignes de vote, préférant ouvrir des pistes de discernement aux citoyens.
→ Si j'étais président ? Ils sont professionnels, responsables associatifs, experts, hommes et femmes de conviction… et chrétiens. S’ils étaient élus à l’Élysée, quelle mesure prendraient-ils en premier ? Programme d’urgence en vingt-cinq points

■ Les religions et les affaires de la cité
→ Comment les différentes religions participent-elles au débat public en France ? Énoncent-elles des consignes de vote ? Tour d’horizon.

■ Les catholiques en politique
→ Quand les politiques affichent leur foi. Comment les dirigeants politiques chrétiens vivent-ils leur foi dans leur engagement public ? Quelles valeurs défendent-ils à travers leurs mandats ? Réponses des intéressés.
→ Le citoyen, l'Eglise et la République. 
→ Elus de terrain, élus chrétiens dans le Cher
→ Entretien avec le Père François Boëdec, directeur du département d’éthique publique du Centre Sèvres 

►  Trouvez Pèlerin chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale). 

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article